Une « cour des miracles » s’enracine à Roubaix

Une « cour des miracles » s’enracine à Roubaix.

Nous ressentons une grande tristesse quand nous sommes amenés à écrire à propos d’une situation qui ne met pas en valeur notre ville, mais on ne peut pas rester insensible à la détresse des plus faibles sans dénoncer des faits qui les mettent dans l’insécurité.

Il y a maintenant des années que le passage de la rue de Crouy vers le conservatoire est un  lieu de vente de drogues diverses. Les dispositions pour y mettre fin n’ont pas été prises. Après le départ de l’institut des langues étrangères appliquées le passage a été fermé aux voitures et le début d’un mur a vu le jour. Il a été refusé et détruit par le voisinage. Avec ces deux évolutions, au cours de l’automne 2016, le secteur c’est encore dégradé. La mairie et le bailleur Vilogia ont abandonné le bâtiment locatif jouxtant l’institut des langues étrangères à la délinquance. L’organisation structurée de la vente de drogues avec une pointe d’activité entre 17 et 22 heures s’est amplifiée. Les dealers ont investi l’immeuble, ils invitent leurs clients démunis à squatter les appartements vides, ils installent dans les coursives leurs guetteurs y compris des mineurs de 12/14 ans ; comme de surcroit le groupe VILOGIA laisse les ascenseurs en panne plus souvent qu’il ne le faudrait, comme il laisse les coursives sans éclairage (constaté le 28/01), voire même des appartements sans chauffage tous les ingrédients  pour une délinquance optimal sont réunis. Bien sûr, les locataires osent à peine protester de peur des représailles.

Combien de temps cette situation, qui peut mettre en danger la vie d’autrui, va t’elle durer ?

SVP, nous demandons à Monsieur le Maire d’activer dans ce quartier, sans attendre, ses engagements de campagne : sécurité (proposition n°3), logement (proposition n°1). Nous  demandons au nouveau Directeur de la police municipale de mettre, dans ce quartier, son plan d’action en œuvre. Nous demandons au Commissaire de police d’envoyer sans relâche ses patrouilles entre 17 et 22 h. Nous demandons à la presse de s’emparer du dossier et surtout d’ouvrir une investigation sur les différents quartiers de Roubaix qui pâtissent des mêmes maux. Nous demandons aux conseillers citoyens du secteur Ouest d’appuyer notre exaspération. Enfin, si  la société Vilogia aidée des autorités remplissait les missions qui lui incombent, sans doute, le secteur de la rue de Crouy pourrait retrouver l’apaisement.

Merci à ceux qui détiennent le pouvoir pour ce qu’ils feront pour remettre l’ordre républicain dans ce quartier.

Roubaix Aujourd’hui et Demain,  le 29 janvier 2017

Compte rendu d’entretien en mairie le 23 août 2016

Roubaix aujourd’hui et demain

Compte rendu d’entretien en Mairie de Roubaix le 23 Août 2016

Participants : Philippe Delannoy ; Etienne Bastin ; Grégory Wanlin (3ème adjoint au Maire) ; Sabrina Sulikowski (chef de projet environnement propreté urbaine ; Stéphane Vangheluwe (Directeur cadre de vie)

Contexte de l’entretien : demandé par lettre de notre part du 6 Juin 2016 afin de présenter au Maire nos réflexions et propositions concernant la mise en valeur de l’Avenue Jean Lebas.

M.Wanlin nous annonce avoir lu avec intérêt notre analyse et nos propositions. Il est en accord avec nombre d’entre elles. Il affirme d’ailleurs que certaines ont eu un début de mise en œuvre sans les nommer. Dans d’autres cas, même si la municipalité partage notre point de vue, il n’a pas encore été possible d’aller au bout de la proposition car nous ne sommes pas seuls décideurs. C’est le cas, par exemple, du rapatriement intégral des maisons de mode, associé à une politique de relance dans la durée, qui font partie du plan d’action de la Mairie, mais qui reste suspendu à un accord (donnant/donnant ?) forcément très politique avec la Maire de Lille dans le cadre de la MEL. De manière générale, la Municipalité est d’accord avec nous pour estimer que pour faire décoller l’Avenue Jean Lebas il faut un plan d’action cohérent et de grande envergure mais ajoute qu’il serait illusoire de vouloir tout concentrer dans le temps dans une opération coup de poing. Il est nécessaire au contraire de s’autoriser de manière pragmatique un certain étalement dans le temps pour tenir compte des réalités et viser l’efficacité par et dans la durée. Pas d’objection de notre part sous réserve d’un accord sur la totalité du plan d’actions à développer.

Un point de désaccord constaté est l’utilisation de la préemption pour orienter l’affectation des fonds de commerce. La mairie étant déjà en possession de plus de 300 locaux dont de nombreux inoccupés, le Conseil Municipal a décidé de suspendre toute nouvelle acquisition sauf si compensée par une cession.

M.Wanlin rappelle que l’évolution à la baisse du commerce de proximité est un fait général en France, mais que Roubaix se caractérise par deux facteurs  spécifiques : une plus faible mobilité et un plus faible pouvoir d’achat. Oui mais cette remarque n’interfère pas sur la proposition.

Après plusieurs échanges sur le contenu de nos propositions, M.Wanlin nous propose de travailler ensemble dans le cadre d’un conventionnement de notre association sur un certain nombre de nos propositions préalablement avalisées par le Conseil Municipal. Nous lui annonçons que nous n’avons pas besoin de subventions de fonctionnement pour notre association, mais simplement d’un défraiement de dépenses éventuelles. Il va prochainement nous recontacter en ce sens pour nous informer des actions qu’il sélectionne. De notre côté, nous allons (re)travailler nos propositions pour leur donner un côté plus « opérationnel » (qui fait quoi, quand et comment ?) qui servira de base à la collaboration.

Rapport d’activité au 19/04/2016 des 12 derniers mois

Rapport d’activité au 19/04/2016 des 12 derniers mois

  • Comment gagner la bataille de la propreté à Roubaix.
    • Document de travail présenté au Maire et son adjoint Wanlin le 25/03/2015.
    • Intervention à la veille du Paris Roubaix 2016 pour un nettoyage de la stèle avenue Salengro. Nous avons été écoutés la stèle a été nettoyée avant l’arrivée du monde médiatique dans la ville.
  • Travail sur l’animation de l’avenue Jean Lebas : écoute des acteurs de l’avenue en mai 2015, présentation d’une ébauche le 9 juin 2015, finalisation du travail présentée en réunion publique le 19 avril 2016 (vous avez reçu le document par mail).
  • Participation au questionnaire attractivité du centre ville/Circulation-stationnement-aménagement lancé le 22 mai 2015 par la ville. Aucune retombée à nos questions et propositions.
  • Actions et propositions sur le patrimoine :
    • Août/2015 sur le mur des établissements Nollet (repris par la presse).
    • Septembre/2015 sur l’ex-église Notre-Dame (repris par la presse).
    • Mars 2016 nous soutenons le mouvement participatif pour l’extension du Musée en informant nos sympathisants et le président adresse un chèque de 300 € pour concrétiser.
  • Actions sur la cohésion du versant Nord/Est
    • Lettre d’Hubert Caron aux Maires avril 2015. Deux réponses l’une du Maire de Croix, l’autre du Maire de Tourcoing.
    • Lettre ouverte à la MEL en défense de l’Office du tourisme à Roubaix juin 2015. Une réponse convenue de M. Damien Castelain.
    • Lettre envoyée au DG OVH (avril 2015) pour offrir notre expertise sur l’occupation de la zone Socochim. Aucune réponse, mais le job a été fait par OVH c’est l’essentiel
  • Malgré des actions et propositions utiles pour notre ville la question se posera de savoir s’il est utile de maintenir l’association… Le travail devrait-être collectif et il reste principalement individuel.

 

« L’aventure », grève des acteurs

Nous les avions invités à soutenir lors d’une réunion publique le scénario, écrit ensemble, intitulé « Pour relancer un commerce en berne à Roubaix » (texte disponible sur www.roubaixaujourdhuietdemain.fr ). Le plus grand nombre des acteurs était absent et l’unique éventuel metteur en scène, adjoint à la mairie, n’a eu de cesse de casser le déroulement de la réunion avec un comportement hargneux que nous ne lui connaissions pas.

Trois autres personnes présentes n’ont pas compris que nous n’étions plus dans la phase de construction mais qu’il s’agissait de développer la mise en projection d’une stratégie construite à partir de l’écoute de 36 acteurs de l’avenue Jean Lebas. Ces personnes posaient sans cesse des questions sur des sujets abordés dans le document distribué préalablement, elles étaient pour les unes nouvelles et pour l’un  sans doute involontairement de mauvaise foi. Certes, il n’avait pas fait partie des interviewés mais il avait été invité à la réunion de travail du 9 juin 2015 à laquelle il n’était ni excusé, ni présent. Continuer la lecture

Le gâchis grec

L’Union des Fédéralistes européens (UEF-France) est en colère devant le gâchis grec. Les victimes de cette situation seront avant tout les citoyens européens, grecs ou non.

« L’Europe intergouvernementale, c’est-à-dire l’Europe, des Nations coule le bateau européen », explique Fabien Cazenave, porte-parole de l’UEF-France. « La sortie de la Grèce de l’Euro pourrait faire exploser l’Europe mais les chefs d’Etats et de gouvernements se font des ultimatums entre eux comme si la solution pouvait se trouver autrement qu’ensemble ».

L’Europe des Nations c’est lorsque :

  • des dirigeants nationaux veulent administrer des mesures encore plus dures à un pays déjà au bord de l’explosion sociale
  • des dirigeants grecs se font élire sur des mensonges tout en faisant croire aux citoyens qu’il suffit de dire non pour que les partenaires européens changent d’avis
  • les sommets de la dernière chance s’enchaînent pendant plusieurs années sans qu’une solution réellement européenne ne soit prise en compte
  • on explique en France que les responsables de cette tragédie grecque, ce sont « Bruxelles » et « Merkel » comme si la France n’avait jamais participé aux réunions.

La liste pourrait être plus longue encore sans le sentiment amer que ce gâchis grec provoque. On risque l’explosion du système bancaire en Grèce et des déflagrations dans tous les pays de l’Union européenne. Comme toujours dans la crise grecque, c’est la seule institution supranationale à caractère fédéral, la Banque Centrale Européenne, qui maintient ce pays à flot. Mais jusqu’à quand ?

Nous demandons à ce que les dirigeants européens et nationaux prennent conscience de l’impasse intergouvernementale dans laquelle ils se trouvent. C’est le moment d’avancer concrètement vers une vraie gouvernance de la zone euro, la création de ressources propres de l’Union et d’un ministre européen des finances. Celui-ci serait à la fois vice-président de la Commission et président de l’Eurogroupe. Cela permettrait enfin d’obtenir un contrôle sur son action du Parlement européen, représentant des citoyens et seul organe directement élu au niveau européen.

« Ce n’est pas l’Europe de l’austérité qu’il faut renverser, mais bien l’Europe des Nations pour faire une autre Europe, la vraie, la Fédération européenne » explique Fabien Cazenave. « Une Europe où le Conseil européen ne décide pas après une réunion derrière des portes closes mais avec un gouvernement responsable devant un parlement élu par les citoyens. Une Europe où nous ne serions plus des nationalités différentes mais des citoyens voguant sur le même bateau ».

Continuer la lecture

Les détectives et Girus travaillent pour nous à Roubaix

Il ne serait pas juste de dire que notre adjoint à la propreté M. Wanlin ne fait rien pour améliorer la propreté dans la ville, bien que les effets soient bien différents suivant les quartiers.  Mais la méthode tiendra-t-elle dans le temps ? Nous sommes dubitatifs. Ce sont les comportements individuels qui faut parvenir à changer et pour cela il faut travailler le subconscient du plus grand nombre. Sur ce plan rien de probant n’est entrepris et ce n’est pas la publicité récente sur les panneaux JC Decaux de la ville qui peut frapper les esprits. Continuer la lecture

Coran : « Allah ne défend pas la bienfaisance

Coran : « Allah ne défend pas la bienfaisance…. »

Yassin Salhi adepte de la radicalisation de l’Islam version Salafiste a cherché à faire exploser un entrepôt de gaz, il a décapité son prochain, tout cela en France. Je ne suis pas musulman mais j’ai pris le temps de lire le Coran traduit de l’arabe par Kasimirski édition Flammarion. Il apparaît que Yassin ne devait pas lire le même Livre Saint. Dans la sourate 60, 8ème verset j’ai lu : « Allah ne vous défend pas la bienfaisance et l’équité envers ceux qui n’ont point combattu contre vous, et qui ne vous ont point bannis de vos foyers. Il aime la justice. »

Difficile de dire que la République française (Elle représente chaque français) ne respecte pas la religion musulmane et ses pratiquants ne sont pas bannis par Elle.

La majorité des musulmans paisibles de France ne peut pas accepter les errements de Yassin Salhi sans réagir. Les partisans du « Bien » devraient se rebeller haut et fort. Ils pourraient aussi le formuler par des actes, par exemple en refusant de porter les vêtements prônés par les adeptes du djihad. C’est une suggestion visible vers l’apaisement. Chacun dans sa foi au sein de sa famille doit savoir prendre sa décision en toute liberté. Pourquoi donc certains (nes) devraient-ils continuer à se stigmatiser eux-mêmes !