Archives de catégorie : Politique

Pourquoi j’irai voter aux élections européennes du 26 mai 2019

9

J’aime la France et je souhaite la préserver en la solidarisant à un Etat souverain européen, une heureuse solution d’avenir à mes yeux.

J’en suis encore plus convaincu quand je vois tous les stratagèmes mis en place par les présidents Trump et Poutine pour tenter de torpiller la construction des Etats Unis d’Europe. Si nous y parvenions en balayant notre tendance à se surestimer, il serait plus difficile pour l’un, de nous imposer le dollar comme monnaie dans les échanges internationaux (voir pour les européens les conséquences du dictat de Trump vis-à-vis de l’Iran) pour l’autre, d’être la puissance politique prédominante sur notre continent (suivre son soutien aux souverainistes dans le but de diviser).

On notera au passage que ces deux puissances vivent très bien leur situation d’Etat fédéral, pour l’un depuis 1787, pour l’autre depuis 1991. On pourrait ajouter que l’Allemagne et la Suisse s’accommodent plutôt bien de leur choix fédéraliste. Alors avec nos partenaires européens pourquoi pas Nous !

Cependant faute d’un manque de courage de la plupart de nos politiques pour fixer un objectif clair les peuples n’arrivent pas en s’enthousiasmer pour l’Union européenne. Les leaders souverainistes surfent sur les déconvenues et parviennent à semer le trouble. Mais en y regardant de plus près on peut s’apercevoir qu’ils sont surtout avides de pouvoir. Ainsi comme des girouettes en quelques semaines les uns abandonnent l’idée du Frexit, les autres se convertissent à l’Euro qu’ils bannissaient encore hier. En effet, qui voudrait encore du Frexit quand on voit la pagaille que le Brexit engendre chez les britanniques. Qui voudrait devoir se munir de 4 à 5 devises différentes pour traverser l’Europe. Qui voudrait refaire la queue en douane pour aller d’un pays à l’autre en Europe ….

Quoi qu’on en dise, une majorité d’entre nous aspirent à une Union européenne puissante qui fasse la nique à Trump et Poutine et qui soit capable de calmer les prétentions de Xi Jimping, le président de la république populaire de chine.

Mais voilà pour cela il y a un passage obligé c’est l’acceptation d’un gouvernement européen supranational, démocratiquement élu et contrôlé. Gouvernement en charge des affaires pour lesquelles chaque Etat pris isolément ne peut plus peser : la politique étrangère, la défense, la sécurité intérieure et celle des frontières, les finances, les défis écologiques et numériques, la maîtrise de l’espace, la concurrence commerciale mondiale, la lutte contre : la fraude fiscale, la criminalité organisée, le trafic des stupéfiants, l’immigration sauvage.

Personnellement, c’est limpide je vais chercher parmi les 34 listes celle qui répond le mieux à mes attentes ci-dessus exposées. Et vous que ferez-vous ? Visez l’avenir c’est le bon choix.

Cordialement,

Philippe Delannoy. Le 22 mai 2019

Le gâchis grec

L’Union des Fédéralistes européens (UEF-France) est en colère devant le gâchis grec. Les victimes de cette situation seront avant tout les citoyens européens, grecs ou non.

« L’Europe intergouvernementale, c’est-à-dire l’Europe, des Nations coule le bateau européen », explique Fabien Cazenave, porte-parole de l’UEF-France. « La sortie de la Grèce de l’Euro pourrait faire exploser l’Europe mais les chefs d’Etats et de gouvernements se font des ultimatums entre eux comme si la solution pouvait se trouver autrement qu’ensemble ».

L’Europe des Nations c’est lorsque :

  • des dirigeants nationaux veulent administrer des mesures encore plus dures à un pays déjà au bord de l’explosion sociale
  • des dirigeants grecs se font élire sur des mensonges tout en faisant croire aux citoyens qu’il suffit de dire non pour que les partenaires européens changent d’avis
  • les sommets de la dernière chance s’enchaînent pendant plusieurs années sans qu’une solution réellement européenne ne soit prise en compte
  • on explique en France que les responsables de cette tragédie grecque, ce sont « Bruxelles » et « Merkel » comme si la France n’avait jamais participé aux réunions.

La liste pourrait être plus longue encore sans le sentiment amer que ce gâchis grec provoque. On risque l’explosion du système bancaire en Grèce et des déflagrations dans tous les pays de l’Union européenne. Comme toujours dans la crise grecque, c’est la seule institution supranationale à caractère fédéral, la Banque Centrale Européenne, qui maintient ce pays à flot. Mais jusqu’à quand ?

Nous demandons à ce que les dirigeants européens et nationaux prennent conscience de l’impasse intergouvernementale dans laquelle ils se trouvent. C’est le moment d’avancer concrètement vers une vraie gouvernance de la zone euro, la création de ressources propres de l’Union et d’un ministre européen des finances. Celui-ci serait à la fois vice-président de la Commission et président de l’Eurogroupe. Cela permettrait enfin d’obtenir un contrôle sur son action du Parlement européen, représentant des citoyens et seul organe directement élu au niveau européen.

« Ce n’est pas l’Europe de l’austérité qu’il faut renverser, mais bien l’Europe des Nations pour faire une autre Europe, la vraie, la Fédération européenne » explique Fabien Cazenave. « Une Europe où le Conseil européen ne décide pas après une réunion derrière des portes closes mais avec un gouvernement responsable devant un parlement élu par les citoyens. Une Europe où nous ne serions plus des nationalités différentes mais des citoyens voguant sur le même bateau ».

Continuer la lecture

Hubert Caron écrit aux Maires

Hubert Caron, ex-adjoint du Sénateur Maire André Diligent, pilote du dossier « Cohésion du versant Nord-Est / Eurométrolope » dans notre association, a écrit, le 19 février 2015, aux Maires des communes concernées pour qu’ils se penchent ensemble sur la problématique :

« Il est urgent de lancer des projets structurants sur notre versant. »

Il leur dit notamment, face à Lille, avec l’appui des instances communautaires, il faut rééquilibrer notre métropole dans le cadre d’une stratégie volontaire et pour ce faire :

  • Il faut, au-delà des appartenances, créer une synergie d’actions de l’ensemble des maires ((Roubaix, Tourcoing, Willems, Hem, Lys-lez-Lannoy, Lannoy, Leers, Toufflers), des parlementaires concernés, (Un sénateur, deux députés), des conseillers au département et à la communauté dont 3 vice-présidents. Sachons saisir  cette chance d’une représentativité quasi exceptionnelle dans notre versant.
  • Il faut l’union au-delà des sensibilités différentes. L’action commune enrichira le débat et deviendra une véritable force de frappe, face à l’hégémonie de Lille qui a choisi unilatéralement le développement vers le sud de la Métropole.
  • Il faut lancer, relancer ou trouver des actions communes trans-municipalités, par exemple :
    • L’extension de la ligne n°2 du métro à partir de l’Euro-téléport de Roubaix vers Mouscron voire Tournai, en passant par Wattrelos. D’ailleurs, ce projet avait été pris en compte à la construction de la ligne 2, le caisson de transition vers la Belgique existe déjà mais il n’a pas été conduit à son terme.
    • La création d’une zone universitaire à statut européen. Bruxelles avait planifié, à l’orée des années 1990, la constitution de trois campus européens. Le travail reste à faire c’est une chance à saisir compte tenu de notre situation à 1 heure de 6 capitales et l’opportunité des espaces de la zone de l’Union étendue sur Tourcoing, Wattrelos, Roubaix. Certes le plus difficile sera de vaincre les résistances de notre éducation nationale, c’est l’affaire de la Région.
    • Le désenclavement de notre versant vers la Belgique tant au niveau routier que ferroviaire :
      • Routier en finalisant le réseau Lille-Courtrai-Tournai et celui de la zone industrielle de Leers pour le rendre plus attractif.
      • Ferroviaire en redynamisant les gares de Roubaix et Tourcoing en particulier en s’appuyant sur le fret ferroviaire en liaison avec le vecteur de croissance que représente le tunnel sous la Manche.

Ces relances sont d’autant plus opportunes, en cette année 2015, que la commission européenne vient de décréter un plan d’investissement de 300 milliards d’Euros et que la BCE a décidé la reprise des dettes dites « pourries » des collectivités territoriales, libérant ainsi des marges de manœuvre pour l’investissement de nos communes.

Les projets structurants que nous avons nommés en exemple sont dans le cœur de cible de la stratégie européenne de relance économique. De plus, ils installent un espace frontalier réunissant plusieurs cultures extrêmement porteuses.

Ces éléments contributifs à l’épanouissement de la Métropole des Flandres auxquels peuvent s’ajouter le numérique, les techniques de distributions et le textile innovant doivent-être défendus par nos élus du versant Nord-Est. Rappelons que le président de la commission, M. Juncker, s’est donné comme objectif prioritaire de réussir son plan d’investissement européen en favorisant les projets structurants transfrontaliers. Une raison de plus pour saisir notre chance.

Deux réponses :

Réponse à la lettre de M. Caron Hubert

Réponse à la lettre de M. Caron Hubert.

 

Soutien à l’Office du Tourisme de Roubaix

Le 2 juin 2015.

Lettre ouverte

Monsieur Damien Castelain, Président et Monsieur Olivier Henno Vice-président

à la Métropole Européenne de Lille

Objet : transfert de compétence « Office du tourisme »

Messieurs les Présidents,

Dans le cadre de la loi MAPTAN du 27 janvier 2014, vous travaillez sur le transfert des prises de décisions de l’Office du tourisme de Roubaix vers la MEL.

Notre métropole a la particularité de compter en son sein deux grandes villes situées dans son versant nord-est. En effet, les villes de Roubaix et Tourcoing réunies s’équilibrent avec Lille. Cette réalité n’est pas suffisamment prise en considération*. Aujourd’hui, nous avons à Roubaix un Office du tourisme assez remarquable par son dynamisme et sa créativité. Il serait dommage de le noyer dans un grand ensemble administratif qui n’a pas encore fait ses preuves en termes d’efficacité. Continuer la lecture

Mohamed est musulman!

Les religieux musulmans acceptent difficilement que l’un de leurs adeptes puisse embrasser une autre croyance. Maintenant, si des « Ménard » décident que tous les « Mohamed » sont forcément musulmans, il faut bien constater que le respect de la liberté d’autrui n’est pas un bien moral acquis par tous.

En 1942, il y a seulement 73 ans, les fascistes déculottaient, chez nous, les enfants ; s’ils avaient été circoncis ils étaient bons pour « une fournée » suivant l’expression abjecte d’un extrémiste d’aujourd’hui, trop connu. Hier, un circoncis égalait forcément un juif, aujourd’hui, Mohamed égale forcément un musulman d’après Monsieur Ménard. C’est le début d’un engrenage qui conduit à la dictature.

Il ressort de ses déclarations un point positif, elles permettront, je l’espère, au plus grand nombre de comprendre pourquoi, même par simple protestation au climat ambiant, il ne faut jamais s’abstenir d’aller voter et encore moins d’introduire un bulletin vote d’un parti extrémiste ; combien même celui-ci se serait policé.

Au secours M. Darmanin Vice Président au transport dans la Métropole

Vous connaissez la demande du Président de la République ; il souhaite un véritable « Choc de simplification administrative « . Déjà notre précédent Président avait énoncé la même intention en d’autres termes, sans la mettre réellement en œuvre.

Voyez comment nous sommes loin de toutes ces bonnes intentions.

Depuis 2014 un roubaisien de 73 ans possède la carte « pass pass » de chez Transpole payée d’avance valable jusqu’au 21/05/2019. Or cette semaine, il reçoit par la poste un nouveau dossier avec un formulaire d’adhésion pour 2015, (2 documents l’un publicitaire, l’autre administratif, une enveloppe pour le retour : coût évalué main d’œuvre comprise 20 €). Il prend peur. Ses voyages prépayés non utilisés ne seraient-ils plus valables ? Son interlocutrice le tranquillise en indiquant toutefois que fin 2016, ainsi que les années suivantes, il devra se présenter dans leur bureau pour justifier de son identité, de son âge et de son domicile. Une histoire pour les humoristes, comment pourrait-il en effet rajeunir ? Il reste la petite réduction de prix qu’il a obtenu parce qu’il habitait la Métropole. Quel drame s’il venait à déménager. Franchement y-a-t-il un seul motif valable qui justifie cette lourde procédure, les frais et l’engorgement des services qui en découle.

Vite M. Darmanin faites entendre raison au grand manitou de chez Transpole proposez lui de s’engager dans la voie du « Du choc de la simplification administrative » il commencera à voir son déficit diminuer et il permettra à son personnel de respirer plutôt que d’être stressé par toutes ces inutilités.

 

 

 

 

 

Les mauvais comptes du rassemblement pour Charlie à Roubaix

Les mauvais comptes du rassemblement pour Charlie à Roubaix.

Contrairement au journaliste qui s’exprime dans le « Clic Clac » de dimanche, ceux qui nous entouraient sur la Grand’ Place de Roubaix jeudi dernier faisaient le même constat que cette roubaisienne. Oui, la diversité roubaisienne n’était pas équitablement représentée. Oui, 1000 participants c’est un chiffre très généreux.

En réalité, il y avait jeudi à 18 h sur la Grand’ Place 2 groupes : le premier, les officiels en grappe autour du Maire dont des musulmans, le deuxième, les lambdas au centre de la place, peu nombreux et pour lesquels l’expression employée par le journaliste « beaucoup » de musulmans ne reflète pas la réalité. Le journaliste ne vit peut-être pas comme nous à l’Hommelet, l’Alma, l’Épeule, le Pile, les Trois ponts. Désolé, les femmes, les hommes qui s’affichent en tenue islamique intégrale (ne pas confondre avec le simple foulard) dans nos quartiers étaient invisibles au rassemblement « Je suis Charlie ».

Faut-il refuser de le dire pour ne pas nourrir la haine, là est toute la question ?

Pour notre compte, nous pensons qu’il ne faut pas taire la réalité mais la relater sans excès avec le souci de la vérité. Nous l’avions dit à l’aide d’un dessin au cours de la dernière campagne municipale, il nous appartient de lutter tous ensemble contre l’obscurantisme religieux, quel qu’il soit.

Nous tous, notamment avec ceux qui ont maintenant en main la destinée de Roubaix (Il y a eu trop de laxisme précédemment) devons enjoindre les citoyens de confession musulmane non fondamentalistes, les plus nombreux heureusement, à se regrouper avec l’armée des Charlie qui s’est levée pour faire corps avec nos valeurs d’égalité, de liberté, de fraternité chers à notre République française. Il faut faire corps à découvert, pour repousser sans aucune mollesse certaines dérives fondamentalistes bien réelles. Il faut que l’Islam de France sépare sans tergiverser le monde temporel du monde spirituel.

Nos ami(e)s musulman(e)s qui se reconnaissent dans notre façon de penser peuvent nous rejoindre au sein de « Roubaix Aujourd’hui et Demain « , nous serons heureux de les accueillir pour travailler ensemble à promouvoir les valeurs universelles du monde occidental : une façon concrète de s’élever contre les dérives que nous avons vécues ces derniers jours.

Nous sommes Charlie, Musulman, Juif, Chrétien, Athée, Policier… dans le respect et la tolérance des idées de nos voisins. Nous voulons vivre dans la Paix.

Philippe Delannoy

Noël entre « Rejet, Espoir, Barbarie »

Noël entre « Rejet, Espoir, Barbarie »

Noël commence par l’histoire d’une famille palestinienne en quête d’un logement. Elle se réfugie dans une étable. C’est le rejet. Trois rois riches, non-juifs : arabe, africain, européen, rendent visite à un juif, pauvre. C’est l’espoir. Le massacre d’enfants de moins de 2 ans par un roi juif avide de garder ses prérogatives. C’est la barbarie. Et l’histoire se répète sous nos yeux dans le monde depuis plus de 2000 ans.

Avec un peu d’audace, elle s’extrapole dans notre vie quotidienne à Roubaix. Notre porte est trop souvent fermée. Certains veulent s’imposer par l’habit qu’ils portent. Ce n’est pourtant pas primordial. L’essentiel, n’est ce pas ce que l’on a dans la tête et de façon plus sentimentale dans le cœur ? La violence, trop souvent d’actualité, est destructive d’Amour.

Si l’on refuse ces maux, toutes les tensions que provoquent les différences s’estompent, l’accueil devient plus facile. Il ne devient plus nécessaire de se distinguer par des signes religieux voyants ou par un extrémisme destructeur. Chacun s’affirme par des actes généreux, l’entraide par exemple. La barbarie perd prise, elle ne peut plus s’apparenter à une croyance.

En cette période de fêtes de fin d’année propice à l’apaisement, j’ai souhaité vous transmettre ces éléments de réflexion. Ils sont de nature à cheminer tous ensemble vers plus de fraternité.

Joyeux Noël. Bonne fin d’année et tous mes meilleurs vœux pour 2015.

Philippe Delannoy