Assia et Samia : « Le port du voile devient difficile » disent-elles.

L’article du journaliste de N.E. du 29 janvier ne dit pas si les jeunes femmes portent un simple couvre chef ou la djellaba, ou l’abaya, ou le jilbab ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Elles s’étonnent que la mode « hipster » ne fasse pas de vague mais, dans ce cas, il s’agit bien d’une mode sans aucun prosélytisme religieux aussi la comparaison ne tient pas.

Les jeunes femmes se plaignent d’une focalisation excessive, mais en portant dans l’environnement public des vêtements spécifiques à une religion, ne favorisent-elles pas la focalisation qu’elles dénoncent ? N’est-ce-pas le début d’un repli dans une communauté religieuse trop fermée ? La France fait partie du monde Occidental avec ses codes culturels religieux millénaires et ses valeurs humanistes universelles ; elle y ajoute cette notion « laïque  » propre à la République française. Les avantages ne sont pas négligeables puisqu’elle accepte sur son territoire la pratique de toutes les religions sans que l’on soit obligé de faire allégeance à l’une d’elle pour obtenir un poste dans l’administration par exemple. Que les chrétiens d’Égypte entre autres seraient heureux de profiter d’un tel droit. Que les chrétiens d’Arabie Saoudite, pays sous régime islamique, seraient contents de pouvoir construire une église pour pratiquer leur foi et accueillir ceux qui souhaiteraient les rejoindre sans qu’ils ne deviennent passibles de mort pour apostasie.

Si je peux ajouter mon sentiment, je pense qu’aujourd’hui en France « des jeunes femmes intégrées, modernes » pour reprendre les termes du journaliste, qui « réprouvent totalement le terrorisme », ne peuvent plus être à l’aise dans des vêtements entachés de « sang » par des fanatiques assassins : Dae’ch en Syrie/Iran, Boko Haram au Nigéria … vêtements qu’ils portent et font porter à leurs sujets. Si on ajoute que le Coran ne demande pas à ses fidèles de porter des tenues islamiques mais invite seulement à porter une tenue décente, on se demande pourquoi en France et en Occident en général, il faudrait aller au-delà des recommandations du livre Saint ? L’exagération sert seulement à monter les uns contre les autres, le contraire du fameux « Vivre ensemble ». C’est ce que je voulais répondre au désarroi d’Assia et Samia.

Philippe Delannoy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.