Compte rendu d’entretien en mairie le 23 août 2016

Roubaix aujourd’hui et demain

Compte rendu d’entretien en Mairie de Roubaix le 23 Août 2016

Participants : Philippe Delannoy ; Etienne Bastin ; Grégory Wanlin (3ème adjoint au Maire) ; Sabrina Sulikowski (chef de projet environnement propreté urbaine ; Stéphane Vangheluwe (Directeur cadre de vie)

Contexte de l’entretien : demandé par lettre de notre part du 6 Juin 2016 afin de présenter au Maire nos réflexions et propositions concernant la mise en valeur de l’Avenue Jean Lebas.

M.Wanlin nous annonce avoir lu avec intérêt notre analyse et nos propositions. Il est en accord avec nombre d’entre elles. Il affirme d’ailleurs que certaines ont eu un début de mise en œuvre sans les nommer. Dans d’autres cas, même si la municipalité partage notre point de vue, il n’a pas encore été possible d’aller au bout de la proposition car nous ne sommes pas seuls décideurs. C’est le cas, par exemple, du rapatriement intégral des maisons de mode, associé à une politique de relance dans la durée, qui font partie du plan d’action de la Mairie, mais qui reste suspendu à un accord (donnant/donnant ?) forcément très politique avec la Maire de Lille dans le cadre de la MEL. De manière générale, la Municipalité est d’accord avec nous pour estimer que pour faire décoller l’Avenue Jean Lebas il faut un plan d’action cohérent et de grande envergure mais ajoute qu’il serait illusoire de vouloir tout concentrer dans le temps dans une opération coup de poing. Il est nécessaire au contraire de s’autoriser de manière pragmatique un certain étalement dans le temps pour tenir compte des réalités et viser l’efficacité par et dans la durée. Pas d’objection de notre part sous réserve d’un accord sur la totalité du plan d’actions à développer.

Un point de désaccord constaté est l’utilisation de la préemption pour orienter l’affectation des fonds de commerce. La mairie étant déjà en possession de plus de 300 locaux dont de nombreux inoccupés, le Conseil Municipal a décidé de suspendre toute nouvelle acquisition sauf si compensée par une cession.

M.Wanlin rappelle que l’évolution à la baisse du commerce de proximité est un fait général en France, mais que Roubaix se caractérise par deux facteurs  spécifiques : une plus faible mobilité et un plus faible pouvoir d’achat. Oui mais cette remarque n’interfère pas sur la proposition.

Après plusieurs échanges sur le contenu de nos propositions, M.Wanlin nous propose de travailler ensemble dans le cadre d’un conventionnement de notre association sur un certain nombre de nos propositions préalablement avalisées par le Conseil Municipal. Nous lui annonçons que nous n’avons pas besoin de subventions de fonctionnement pour notre association, mais simplement d’un défraiement de dépenses éventuelles. Il va prochainement nous recontacter en ce sens pour nous informer des actions qu’il sélectionne. De notre côté, nous allons (re)travailler nos propositions pour leur donner un côté plus « opérationnel » (qui fait quoi, quand et comment ?) qui servira de base à la collaboration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.