La course à l’échalote de Richard

Il débute en soutenant Pierre, mais Pierre l’évince. Alors il monte sa liste. Il fait les yeux doux à Philippe. Il va écraser Pierre et les autres lui explique t’il.

Le vote intervient, il n’a rien écrasé. Sans complexe, il joue deux cartes à la fois, Pierre et Guillaume, tout comme André. Nos deux compères se retrouvent Gros-Jean comme devant. Ils se consolent ensemble. Dieu merci, Guillaume n’a pas suivi la sollicitation des maîtres de L’UMP. Ils avaient le culot de lui demander de laisser sa place à André et Richard, aux dires de la presse.

Guillaume vacille mais résiste, rien que pour cela il a ma sympathie. Pendant ce temps là, Jean-Pierre fait tranquillement son chemin sous l’aile protectrice de Marine. Il n’a même pas besoin, ni de présenter son équipe, ni du concours de la presse. On peut craindre la chienlit n’est-ce pas ?

Les abstentionnistes ne se rendent pas compte de ce qu’ils font car dans tous les cas il y aura bien un maire à Roubaix mais sans légitimité au regard des 46589 inscrits.

Philippe Delannoy, à titre personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.