Les médias et la PMA/GPA

Les médias et la PMA/GPA.

Ils sont quand même très particuliers ces journalistes. Entre autres, dans mon journal le rédacteur en chef écrit ce lundi 7 octobre : « …la PMA remet en cause le modèle de filiation… », « Un débat d’une tout autre portée. »

Seulement voilà, avant la manifestation du 6 octobre à ma connaissance le débat n’a pas eu lieu, ni dans mon journal, ni sur les grandes chaînes de TV. Ils auraient pu annoncer la manifestation des opposants tout en ouvrant le débat. Ils ne l’ont pas fait !

Ils en parlent après coup de façon combien modeste tout en cassant la dynamique du mouvement. Pour la préfecture ce sont 42000 manifestants, pour le cabinet Occurrence 74500 (une précision remarquable !), pour les organisateurs 600.000. Je ne connais pas le bon chiffre mais, présent au sein du cortège, je peux vous dire que cette foule compacte était impressionnante. Présent place Edmond Rostand à 14 h, j’ai dû attendre 15h avant de pouvoir avancer vers la place du 18 juin 1940 bien trop petite pour recevoir tout le monde. Aussi, je me demande bien comment nos compteurs ont procédé sachant qu’il a fallu ouvrir un itinéraire bis pour que les gens puissent s’approcher de la place du 18 juin et comme la foule n’arrivait plus à avancer les plus fatigués ont envahi les cafés ouverts le long du parcours. Ils devenaient statiques, donc non-comptables.

J’avais hésité avant de me rendre à Paris soutenir les opposants à la PMA pour tous, mais je ne regrette rien : les jeunes étaient présents, je n’ai pas entendu une seule insulte à l’égard des homosexuels, je n’ai entendu aucun slogan contre la loi sur l’avortement de Mme Simone Veil, je n’ai croisé aucun casseur, les commerces ont pu travailler tranquillement, la police n’est pratiquement pas intervenue sinon que pour repousser quelques pro-PMA qui voulaient venir rompre la quiétude du cortège.

Toute la réprobation des manifestants était centrée sur la Procréation Médicalement Assistée sans père et la Gestion Pour Autrui. Je partage. Je m’étais déplacé pour crier entre autres : « Maman tu es unique, papa tu es fantastique. », « Un enfant se construit mieux avec la présence d’un père et d’une mère. », « S’il n’y a pas de père, il n’y a pas de repère. » et vous vous en doutez je suis encore plus vent debout sur l’idée que les plus riches pourraient « Louer les entrailles d’une femme. »

Si la protestation reste centrée sur le même thème et reste pacifique alors je m’apprête à rejoindre les prochaines manifestations des 1erdécembre 2019, 19 janvier 2020, 8 mars, 14 juin.  Si vous êtes intéressés, retenez bien ces dates car en toute vraisemblance les médias n’en toucheront pas mot. Bien sûr, si le gouvernement ouvre un vrai débat, relayé par les médias pour ensuite organiser un « Référendum d’initiative citoyenne », en bon républicain je me conformerai au résultat qui sortira des urnes et je n’irai plus manifester.

Un dernier mot pour vous dire combien je reste sceptique sur le sondage qui confirmerait qu’environ 65% des français et françaises sont favorables à la PMA et la GPA. Après la dislocation de la manifestation alors que j’attendais que l’on vienne me chercher, un jeune d’une vingtaine d’année en Vespa s’arrête près de moi et me demande : « Pourquoi vous avez manifesté ? », « Contre la PMA pour tous » lui dis-je, « C’est quoi çà » me dit-il. Après une simple explication, il me félicite et dit : « Moi non plus je ne peux pas être d’accord, je serai sans doute avec vous le 1er décembre. »

Voilà ce que je voulais vous dire cordialement pour faire suite à ma réflexion du 1er octobre.

Philippe Delannoy, le 7 octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.