Lettre ouverte à M.le Préfet

Lettre ouverte à Monsieur le Préfet, le 15 août 2019.

L’affaire « Mohamed LAKEL »

Les représentants de la République n’auraient-ils pas tout intérêt à sortir d’une posture purement administrative qui ne règle rien au problème de fond de l’immigration clandestine en général et qui dans le cas présent passe à côté de l’essentiel « l’humain ».

A ma connaissance, Monsieur LAKEL se conduit sur notre territoire en parfait gentleman. Il ne vole pas, n’agresse personne, travaille bénévolement plutôt que de rester à ne rien faire, aide les autres … Sa conduite l’autorise à demander un titre de séjour. Certes, il n’a pas eu l’occasion d’escalader un mur pour sauver un enfant mais sans aucun doute lui aussi est prêt à sauver son prochain.

Si les services de la République n’ont pas pu ou pas su inviter M. Lakel à regagner son pays dès son arrivée illégale en France en 2012, ils ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Notre Président n’a-t-il pas lors de la campagne européenne dit qu’il fallait revoir les procédures de contrôle des entrées sur le territoire européen dont fait partie notre pays.

Aujourd’hui, il semble, Monsieur le Préfet, que vous voulez marquer l’autorité de la République mais vous êtes aussi garant des deniers de l’Etat, or votre position coûte « un argent fou » à la France : coût de la détention, coût judiciaire, coût du rapatriement, coût administratif. C’est d’autant plus incompréhensible que vous ajoutez « Quand je l’aurai renvoyé en Algérie, s’il souhaite revenir, sa demande sera étudiée avec la plus grande attention … ! ». Soulageons notre administration, faisons simple, compte tenu du comportement de Monsieur LAKEL sur notre territoire donnons-lui par dérogation, sans attendre, son titre de séjour. Dès lors, cela serait une affaire classée par le haut ; fini : les dépenses inutiles, la charge administrative des services de l’Etat et quel beau geste humaniste pour fêter le 15 août.

Merci, Monsieur le Préfet.

Philippe Delannoy du collectif « Roubaix Aujourd’hui et Demain »

Nota : si la bonne décision dépasse vos pouvoirs, merci de transmettre à vos supérieurs, ils ne devraient pas mettre objection à délivrer le titre de séjour à M. Lakel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.