Comment nous sommes manipulés. Mieux vaut le savoir.

La préfecture de façon péremptoire nous avait placés à “gauche”. Dans le clic clac du 08 avril le journaliste Ch-O.B. nous voit à droite, ses lecteurs n’ont pas besoin de connaître nos communiqués, il a réfléchi pour eux. Il décide que nous avons dupé tout le monde.

La préfecture et nos journalistes peuvent-ils accepter qu’être sans étiquette politique veut dire que nous n’avons pas un a priori ni sur les uns, ni sur les autres. Nous prenons le meilleur. Que la presse se tranquillise, si dans 6 mois/un an M. Delbar n’a pas tenu ses promesses, nous le dénoncerons, mais pour l’instant nous le laissons se mettre en place. Aussi, nous récidivons et nous disons qu’il n’est pas courtois d’écrire avant même son intronisation : “Ils étaient persuadés qu’eux feraient beaucoup mieux, ce discours leur a permis de gagner …” (sic).

Philippe Delannoy le 09 avril 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.