« L’aventure », grève des acteurs

Nous les avions invités à soutenir lors d’une réunion publique le scénario, écrit ensemble, intitulé « Pour relancer un commerce en berne à Roubaix » (texte disponible sur www.roubaixaujourdhuietdemain.fr ). Le plus grand nombre des acteurs était absent et l’unique éventuel metteur en scène, adjoint à la mairie, n’a eu de cesse de casser le déroulement de la réunion avec un comportement hargneux que nous ne lui connaissions pas.

Trois autres personnes présentes n’ont pas compris que nous n’étions plus dans la phase de construction mais qu’il s’agissait de développer la mise en projection d’une stratégie construite à partir de l’écoute de 36 acteurs de l’avenue Jean Lebas. Ces personnes posaient sans cesse des questions sur des sujets abordés dans le document distribué préalablement, elles étaient pour les unes nouvelles et pour l’un  sans doute involontairement de mauvaise foi. Certes, il n’avait pas fait partie des interviewés mais il avait été invité à la réunion de travail du 9 juin 2015 à laquelle il n’était ni excusé, ni présent. Continuer la lecture

Le gâchis grec

L’Union des Fédéralistes européens (UEF-France) est en colère devant le gâchis grec. Les victimes de cette situation seront avant tout les citoyens européens, grecs ou non.

« L’Europe intergouvernementale, c’est-à-dire l’Europe, des Nations coule le bateau européen », explique Fabien Cazenave, porte-parole de l’UEF-France. « La sortie de la Grèce de l’Euro pourrait faire exploser l’Europe mais les chefs d’Etats et de gouvernements se font des ultimatums entre eux comme si la solution pouvait se trouver autrement qu’ensemble ».

L’Europe des Nations c’est lorsque :

  • des dirigeants nationaux veulent administrer des mesures encore plus dures à un pays déjà au bord de l’explosion sociale
  • des dirigeants grecs se font élire sur des mensonges tout en faisant croire aux citoyens qu’il suffit de dire non pour que les partenaires européens changent d’avis
  • les sommets de la dernière chance s’enchaînent pendant plusieurs années sans qu’une solution réellement européenne ne soit prise en compte
  • on explique en France que les responsables de cette tragédie grecque, ce sont « Bruxelles » et « Merkel » comme si la France n’avait jamais participé aux réunions.

La liste pourrait être plus longue encore sans le sentiment amer que ce gâchis grec provoque. On risque l’explosion du système bancaire en Grèce et des déflagrations dans tous les pays de l’Union européenne. Comme toujours dans la crise grecque, c’est la seule institution supranationale à caractère fédéral, la Banque Centrale Européenne, qui maintient ce pays à flot. Mais jusqu’à quand ?

Nous demandons à ce que les dirigeants européens et nationaux prennent conscience de l’impasse intergouvernementale dans laquelle ils se trouvent. C’est le moment d’avancer concrètement vers une vraie gouvernance de la zone euro, la création de ressources propres de l’Union et d’un ministre européen des finances. Celui-ci serait à la fois vice-président de la Commission et président de l’Eurogroupe. Cela permettrait enfin d’obtenir un contrôle sur son action du Parlement européen, représentant des citoyens et seul organe directement élu au niveau européen.

« Ce n’est pas l’Europe de l’austérité qu’il faut renverser, mais bien l’Europe des Nations pour faire une autre Europe, la vraie, la Fédération européenne » explique Fabien Cazenave. « Une Europe où le Conseil européen ne décide pas après une réunion derrière des portes closes mais avec un gouvernement responsable devant un parlement élu par les citoyens. Une Europe où nous ne serions plus des nationalités différentes mais des citoyens voguant sur le même bateau ».

Continuer la lecture

Les détectives et Girus travaillent pour nous à Roubaix

Il ne serait pas juste de dire que notre adjoint à la propreté M. Wanlin ne fait rien pour améliorer la propreté dans la ville, bien que les effets soient bien différents suivant les quartiers.  Mais la méthode tiendra-t-elle dans le temps ? Nous sommes dubitatifs. Ce sont les comportements individuels qui faut parvenir à changer et pour cela il faut travailler le subconscient du plus grand nombre. Sur ce plan rien de probant n’est entrepris et ce n’est pas la publicité récente sur les panneaux JC Decaux de la ville qui peut frapper les esprits. Continuer la lecture

Coran : « Allah ne défend pas la bienfaisance

Coran : « Allah ne défend pas la bienfaisance…. »

Yassin Salhi adepte de la radicalisation de l’Islam version Salafiste a cherché à faire exploser un entrepôt de gaz, il a décapité son prochain, tout cela en France. Je ne suis pas musulman mais j’ai pris le temps de lire le Coran traduit de l’arabe par Kasimirski édition Flammarion. Il apparaît que Yassin ne devait pas lire le même Livre Saint. Dans la sourate 60, 8ème verset j’ai lu : « Allah ne vous défend pas la bienfaisance et l’équité envers ceux qui n’ont point combattu contre vous, et qui ne vous ont point bannis de vos foyers. Il aime la justice. »

Difficile de dire que la République française (Elle représente chaque français) ne respecte pas la religion musulmane et ses pratiquants ne sont pas bannis par Elle.

La majorité des musulmans paisibles de France ne peut pas accepter les errements de Yassin Salhi sans réagir. Les partisans du « Bien » devraient se rebeller haut et fort. Ils pourraient aussi le formuler par des actes, par exemple en refusant de porter les vêtements prônés par les adeptes du djihad. C’est une suggestion visible vers l’apaisement. Chacun dans sa foi au sein de sa famille doit savoir prendre sa décision en toute liberté. Pourquoi donc certains (nes) devraient-ils continuer à se stigmatiser eux-mêmes !

Hubert Caron écrit aux Maires

Hubert Caron, ex-adjoint du Sénateur Maire André Diligent, pilote du dossier « Cohésion du versant Nord-Est / Eurométrolope » dans notre association, a écrit, le 19 février 2015, aux Maires des communes concernées pour qu’ils se penchent ensemble sur la problématique :

« Il est urgent de lancer des projets structurants sur notre versant. »

Il leur dit notamment, face à Lille, avec l’appui des instances communautaires, il faut rééquilibrer notre métropole dans le cadre d’une stratégie volontaire et pour ce faire :

  • Il faut, au-delà des appartenances, créer une synergie d’actions de l’ensemble des maires ((Roubaix, Tourcoing, Willems, Hem, Lys-lez-Lannoy, Lannoy, Leers, Toufflers), des parlementaires concernés, (Un sénateur, deux députés), des conseillers au département et à la communauté dont 3 vice-présidents. Sachons saisir  cette chance d’une représentativité quasi exceptionnelle dans notre versant.
  • Il faut l’union au-delà des sensibilités différentes. L’action commune enrichira le débat et deviendra une véritable force de frappe, face à l’hégémonie de Lille qui a choisi unilatéralement le développement vers le sud de la Métropole.
  • Il faut lancer, relancer ou trouver des actions communes trans-municipalités, par exemple :
    • L’extension de la ligne n°2 du métro à partir de l’Euro-téléport de Roubaix vers Mouscron voire Tournai, en passant par Wattrelos. D’ailleurs, ce projet avait été pris en compte à la construction de la ligne 2, le caisson de transition vers la Belgique existe déjà mais il n’a pas été conduit à son terme.
    • La création d’une zone universitaire à statut européen. Bruxelles avait planifié, à l’orée des années 1990, la constitution de trois campus européens. Le travail reste à faire c’est une chance à saisir compte tenu de notre situation à 1 heure de 6 capitales et l’opportunité des espaces de la zone de l’Union étendue sur Tourcoing, Wattrelos, Roubaix. Certes le plus difficile sera de vaincre les résistances de notre éducation nationale, c’est l’affaire de la Région.
    • Le désenclavement de notre versant vers la Belgique tant au niveau routier que ferroviaire :
      • Routier en finalisant le réseau Lille-Courtrai-Tournai et celui de la zone industrielle de Leers pour le rendre plus attractif.
      • Ferroviaire en redynamisant les gares de Roubaix et Tourcoing en particulier en s’appuyant sur le fret ferroviaire en liaison avec le vecteur de croissance que représente le tunnel sous la Manche.

Ces relances sont d’autant plus opportunes, en cette année 2015, que la commission européenne vient de décréter un plan d’investissement de 300 milliards d’Euros et que la BCE a décidé la reprise des dettes dites « pourries » des collectivités territoriales, libérant ainsi des marges de manœuvre pour l’investissement de nos communes.

Les projets structurants que nous avons nommés en exemple sont dans le cœur de cible de la stratégie européenne de relance économique. De plus, ils installent un espace frontalier réunissant plusieurs cultures extrêmement porteuses.

Ces éléments contributifs à l’épanouissement de la Métropole des Flandres auxquels peuvent s’ajouter le numérique, les techniques de distributions et le textile innovant doivent-être défendus par nos élus du versant Nord-Est. Rappelons que le président de la commission, M. Juncker, s’est donné comme objectif prioritaire de réussir son plan d’investissement européen en favorisant les projets structurants transfrontaliers. Une raison de plus pour saisir notre chance.

Deux réponses :

Réponse à la lettre de M. Caron Hubert

Réponse à la lettre de M. Caron Hubert.

 

Soutien à l’Office du Tourisme de Roubaix

Le 2 juin 2015.

Lettre ouverte

Monsieur Damien Castelain, Président et Monsieur Olivier Henno Vice-président

à la Métropole Européenne de Lille

Objet : transfert de compétence « Office du tourisme »

Messieurs les Présidents,

Dans le cadre de la loi MAPTAN du 27 janvier 2014, vous travaillez sur le transfert des prises de décisions de l’Office du tourisme de Roubaix vers la MEL.

Notre métropole a la particularité de compter en son sein deux grandes villes situées dans son versant nord-est. En effet, les villes de Roubaix et Tourcoing réunies s’équilibrent avec Lille. Cette réalité n’est pas suffisamment prise en considération*. Aujourd’hui, nous avons à Roubaix un Office du tourisme assez remarquable par son dynamisme et sa créativité. Il serait dommage de le noyer dans un grand ensemble administratif qui n’a pas encore fait ses preuves en termes d’efficacité. Continuer la lecture

Mohamed est musulman!

Les religieux musulmans acceptent difficilement que l’un de leurs adeptes puisse embrasser une autre croyance. Maintenant, si des « Ménard » décident que tous les « Mohamed » sont forcément musulmans, il faut bien constater que le respect de la liberté d’autrui n’est pas un bien moral acquis par tous.

En 1942, il y a seulement 73 ans, les fascistes déculottaient, chez nous, les enfants ; s’ils avaient été circoncis ils étaient bons pour « une fournée » suivant l’expression abjecte d’un extrémiste d’aujourd’hui, trop connu. Hier, un circoncis égalait forcément un juif, aujourd’hui, Mohamed égale forcément un musulman d’après Monsieur Ménard. C’est le début d’un engrenage qui conduit à la dictature.

Il ressort de ses déclarations un point positif, elles permettront, je l’espère, au plus grand nombre de comprendre pourquoi, même par simple protestation au climat ambiant, il ne faut jamais s’abstenir d’aller voter et encore moins d’introduire un bulletin vote d’un parti extrémiste ; combien même celui-ci se serait policé.

« Le Match des poubelles : sacs plastiques contre conteneurs » N.E. 25/04/2015

« Roubaix Aujourd’hui et demain » a traité de ce problème dans les 10 propositions présentées au Maire et son adjoint le 25 mars.

La collecte des ordures ménagères.

  • Le planning du ramassage ne tient pas compte de la vie de la cité.
  • Le système des sacs plastiques ne fonctionne pas dans l’état.
  • Le système des encombrants est dévoyé.

Le planning de ramassage demande une étude suivant la typologie du secteur et des volumes à enlever, par conséquence il devrait être tenu compte : Continuer la lecture

« Le Zéro déchet municipal sous les ors de la République »

Après 3 jours à Ménilles en Normandie dans un environnement paisible, propre, la réalité de mon quotidien à Roubaix me rattrape. Le dimanche 19 avril en soirée un parcours de 600 mètres de la rue de l’Hospice vers la rue Saint Antoine me laisse pantois. Optimiste, j’ose espérer à un simple grain de sable dans la nouvelle organisation « propreté de la ville » qui devait trouver son aboutissement en mars 2015, après un an de réflexion. Seulement, il ne s’agissait pas d’un imprévu, 48 heures plus tard je devais constater que tout était dans le même état. Jugez vous-même : Continuer la lecture