Roubaix la ville aux six mosquées -Droit de réponse

« Roubaix la ville aux six mosquées » (Valeurs Actuelles n°4048 du 05 mars 2015)

Demande de droit de réponse.

Pour ne pas être entendu et donner du blé à moudre à la presse locale le journaliste M. Bouclay ne pouvait pas mieux si prendre. Les 14 premières lignes de son article en référence sont totalement erronées. La suite de l’article est truffée d’erreurs.

Sur toute la longueur de la rue de l’Alma (de la rue de Tourcoing à la rue du Grand Chemin) il n’y a aucune vitrine de burqa ou hidjab. Non, Monsieur, « Les français ne sont pas qu’une minorité parmi d’autres. » Ils sont majoritaires à Roubaix, il suffisait de consulter le nombre d’inscrits sur les listes électorales, 46050 citoyens forcément de nationalité française et de plus de 18 ans, vous ajoutez les mineurs, les non-inscrits et votre prétendue minorité se transforme en majorité. En réalité, je pense que vous confondez avec les personnes que notre Président de la République dit ne pas être de souche.

Malheureusement en commençant votre article par des erreurs grossières, tout ce que vous pouvez dire de vrai par ailleurs ne porte plus ; plus grave vous induisez en erreur vos lecteurs non avertis sur Roubaix. Ils se posent alors la question de savoir ce qui est vrai, faux ou exagéré dans votre hebdomadaire. Pour ma part la meilleure solution est de lire aussi l’OBS et le site d’Ojim ainsi je peux me faire une opinion médiane.

S’il vous plait, nous avons suffisamment de vrais problèmes à Roubaix pour ne pas en rajouter. Je crois comme vous qu’il y a des comportements inadmissibles chez nous, aussi je veux bien croire que si vous avez été repéré comme intrus dans le quartier de l’Alma vous ayez été canardé comme c’est le cas malheureusement pour la police et les pompiers ; mais ne laissez pas croire au citoyen lambda qui se rend dans cette rue, aux Aubaines de la Redoute, ou chez Meziane, ou chez le spécialiste de la cuisine italienne, qu’il se fera agresser… Je peux vous assurer que j’en sors tous les jours vivant sans dégât sur ma voiture depuis 74 ans. Non, le commissariat local n’est pas plus un bunker que le commissariat central. En clair, ce n’est pas pire à Roubaix qu’à Tourcoing, Wattrelos, Lille Moulin et bien d’autres villes en France, il suffit de lire la presse pour en être convaincu. Mais alors pourquoi vous en prendre de cette façon à Roubaix plutôt qu’aux communes voisines ?

Soyez tranquille, dans la région les descendants des belges qui ont migré au 19ème siècle, ceux des polonais, des italiens du début du 20ème puis plus tard les familles de portugais et d’espagnols sont toujours là, beaucoup sont devenus français. Plus récemment, il en va de même des migrants maghrébins, turcs, africains, asiatiques et aujourd’hui s’ajoutent ceux des pays de l’Est. Tous ces migrants en grande majorité sont devenus français ou l’espèrent, ils se fondent dans le peuple. Seule une petite minorité n’a pas trouvé ses repères, refuse nos valeurs et c’est elle qui pose un grave problème. La précédente majorité municipale et communautaire n’a pas combattu les dérives dont l’intégrisme religieux et l’incivilité, malheureusement les remplaçants prennent le même chemin. Voilà ce qu’il fallait dénoncer !

Vous présentez l’assassin Nemmouche comme « un enfant de Roubaix » il y est bien né, mais, il a grandi dans le quartier de la Bourgogne à Tourcoing. Sommes-nous destinés à Roubaix au sacrifice expiatoire parce que nous avons plus de pauvres que dans les communes voisines ? Savez-vous qu’il n’y a pas « encore » une belle église blanche face à la mairie mais douze églises dans notre ville dont l’une Saint Joseph, précisément dans le quartier de l’Alma, est classée aux monuments historiques avec un budget pour sa rénovation de 7,4 millions d’euros.

« Les blancs qui restent sont ceux qui n’ont pas les moyens de partir. «  Faux, j’ai les moyens de partir ainsi que bien d’autres et pourtant nous restons. J’ai choisi avec mon épouse de donner mon temps pour la ville la plus pauvre de France, de militer pour regrouper tous les citoyens honnêtes de cette ville, premières victimes des exagérations dont vous êtes le porte-voix.

Philippe Delannoy – Président de « Roubaix Aujourd’hui et Demain »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.