Archives de catégorie : cadre de vie

Une « cour des miracles » s’enracine à Roubaix

Une « cour des miracles » s’enracine à Roubaix.

Nous ressentons une grande tristesse quand nous sommes amenés à écrire à propos d’une situation qui ne met pas en valeur notre ville, mais on ne peut pas rester insensible à la détresse des plus faibles sans dénoncer des faits qui les mettent dans l’insécurité.

Il y a maintenant des années que le passage de la rue de Crouy vers le conservatoire est un  lieu de vente de drogues diverses. Les dispositions pour y mettre fin n’ont pas été prises. Après le départ de l’institut des langues étrangères appliquées le passage a été fermé aux voitures et le début d’un mur a vu le jour. Il a été refusé et détruit par le voisinage. Avec ces deux évolutions, au cours de l’automne 2016, le secteur c’est encore dégradé. La mairie et le bailleur Vilogia ont abandonné le bâtiment locatif jouxtant l’institut des langues étrangères à la délinquance. L’organisation structurée de la vente de drogues avec une pointe d’activité entre 17 et 22 heures s’est amplifiée. Les dealers ont investi l’immeuble, ils invitent leurs clients démunis à squatter les appartements vides, ils installent dans les coursives leurs guetteurs y compris des mineurs de 12/14 ans ; comme de surcroit le groupe VILOGIA laisse les ascenseurs en panne plus souvent qu’il ne le faudrait, comme il laisse les coursives sans éclairage (constaté le 28/01), voire même des appartements sans chauffage tous les ingrédients  pour une délinquance optimal sont réunis. Bien sûr, les locataires osent à peine protester de peur des représailles.

Combien de temps cette situation, qui peut mettre en danger la vie d’autrui, va t’elle durer ?

SVP, nous demandons à Monsieur le Maire d’activer dans ce quartier, sans attendre, ses engagements de campagne : sécurité (proposition n°3), logement (proposition n°1). Nous  demandons au nouveau Directeur de la police municipale de mettre, dans ce quartier, son plan d’action en œuvre. Nous demandons au Commissaire de police d’envoyer sans relâche ses patrouilles entre 17 et 22 h. Nous demandons à la presse de s’emparer du dossier et surtout d’ouvrir une investigation sur les différents quartiers de Roubaix qui pâtissent des mêmes maux. Nous demandons aux conseillers citoyens du secteur Ouest d’appuyer notre exaspération. Enfin, si  la société Vilogia aidée des autorités remplissait les missions qui lui incombent, sans doute, le secteur de la rue de Crouy pourrait retrouver l’apaisement.

Merci à ceux qui détiennent le pouvoir pour ce qu’ils feront pour remettre l’ordre républicain dans ce quartier.

Roubaix Aujourd’hui et Demain,  le 29 janvier 2017

Compte rendu d’entretien en mairie le 23 août 2016

Roubaix aujourd’hui et demain

Compte rendu d’entretien en Mairie de Roubaix le 23 Août 2016

Participants : Philippe Delannoy ; Etienne Bastin ; Grégory Wanlin (3ème adjoint au Maire) ; Sabrina Sulikowski (chef de projet environnement propreté urbaine ; Stéphane Vangheluwe (Directeur cadre de vie)

Contexte de l’entretien : demandé par lettre de notre part du 6 Juin 2016 afin de présenter au Maire nos réflexions et propositions concernant la mise en valeur de l’Avenue Jean Lebas.

M.Wanlin nous annonce avoir lu avec intérêt notre analyse et nos propositions. Il est en accord avec nombre d’entre elles. Il affirme d’ailleurs que certaines ont eu un début de mise en œuvre sans les nommer. Dans d’autres cas, même si la municipalité partage notre point de vue, il n’a pas encore été possible d’aller au bout de la proposition car nous ne sommes pas seuls décideurs. C’est le cas, par exemple, du rapatriement intégral des maisons de mode, associé à une politique de relance dans la durée, qui font partie du plan d’action de la Mairie, mais qui reste suspendu à un accord (donnant/donnant ?) forcément très politique avec la Maire de Lille dans le cadre de la MEL. De manière générale, la Municipalité est d’accord avec nous pour estimer que pour faire décoller l’Avenue Jean Lebas il faut un plan d’action cohérent et de grande envergure mais ajoute qu’il serait illusoire de vouloir tout concentrer dans le temps dans une opération coup de poing. Il est nécessaire au contraire de s’autoriser de manière pragmatique un certain étalement dans le temps pour tenir compte des réalités et viser l’efficacité par et dans la durée. Pas d’objection de notre part sous réserve d’un accord sur la totalité du plan d’actions à développer.

Un point de désaccord constaté est l’utilisation de la préemption pour orienter l’affectation des fonds de commerce. La mairie étant déjà en possession de plus de 300 locaux dont de nombreux inoccupés, le Conseil Municipal a décidé de suspendre toute nouvelle acquisition sauf si compensée par une cession.

M.Wanlin rappelle que l’évolution à la baisse du commerce de proximité est un fait général en France, mais que Roubaix se caractérise par deux facteurs  spécifiques : une plus faible mobilité et un plus faible pouvoir d’achat. Oui mais cette remarque n’interfère pas sur la proposition.

Après plusieurs échanges sur le contenu de nos propositions, M.Wanlin nous propose de travailler ensemble dans le cadre d’un conventionnement de notre association sur un certain nombre de nos propositions préalablement avalisées par le Conseil Municipal. Nous lui annonçons que nous n’avons pas besoin de subventions de fonctionnement pour notre association, mais simplement d’un défraiement de dépenses éventuelles. Il va prochainement nous recontacter en ce sens pour nous informer des actions qu’il sélectionne. De notre côté, nous allons (re)travailler nos propositions pour leur donner un côté plus « opérationnel » (qui fait quoi, quand et comment ?) qui servira de base à la collaboration.

Les détectives et Girus travaillent pour nous à Roubaix

Il ne serait pas juste de dire que notre adjoint à la propreté M. Wanlin ne fait rien pour améliorer la propreté dans la ville, bien que les effets soient bien différents suivant les quartiers.  Mais la méthode tiendra-t-elle dans le temps ? Nous sommes dubitatifs. Ce sont les comportements individuels qui faut parvenir à changer et pour cela il faut travailler le subconscient du plus grand nombre. Sur ce plan rien de probant n’est entrepris et ce n’est pas la publicité récente sur les panneaux JC Decaux de la ville qui peut frapper les esprits. Continuer la lecture

« Le Match des poubelles : sacs plastiques contre conteneurs » N.E. 25/04/2015

« Roubaix Aujourd’hui et demain » a traité de ce problème dans les 10 propositions présentées au Maire et son adjoint le 25 mars.

La collecte des ordures ménagères.

  • Le planning du ramassage ne tient pas compte de la vie de la cité.
  • Le système des sacs plastiques ne fonctionne pas dans l’état.
  • Le système des encombrants est dévoyé.

Le planning de ramassage demande une étude suivant la typologie du secteur et des volumes à enlever, par conséquence il devrait être tenu compte : Continuer la lecture

« Le Zéro déchet municipal sous les ors de la République »

Après 3 jours à Ménilles en Normandie dans un environnement paisible, propre, la réalité de mon quotidien à Roubaix me rattrape. Le dimanche 19 avril en soirée un parcours de 600 mètres de la rue de l’Hospice vers la rue Saint Antoine me laisse pantois. Optimiste, j’ose espérer à un simple grain de sable dans la nouvelle organisation « propreté de la ville » qui devait trouver son aboutissement en mars 2015, après un an de réflexion. Seulement, il ne s’agissait pas d’un imprévu, 48 heures plus tard je devais constater que tout était dans le même état. Jugez vous-même : Continuer la lecture

Opération « Bennes volontés » à l’Union

9h30 Vincent l’initiateur de « Bennes volontés » nous explique qu’il ne peut pas supporter l’existence des bidonvilles. Cela tombe bien, 35 bonnes volontés sont dans le même état d’esprit. En quatre heures le bidonville du boulevard des Couteaux à Roubaix/Union est nettoyé ; les ordures ménagères d’un côté, les ossatures des baraques rasées par la SEM regroupées et les alentours du camp nettoyés sauf un espace grillagé dont nous n’avions pas l’accès. J’ai travaillé plus particulièrement en équipe avec Claude et une jeune fille (elle fait partie des jeunes comme nous les aimons). Au-delà de cette équipe, j’ai rencontré des gens généreux avec qui on se sent bien. Continuer la lecture

Propreté : les encombrants à Roubaix le 28 janvier 2015

Les citoyens n’ont pas su s’approprier ce service, il va donc être supprimé en 2016. Mais en attendant, il y a peut-être quelques directives à imposer aux gardiens d’immeuble. Ainsi dans le quartier nord dès le mardi 27 en début de matinée les gardiens avaient sorti leurs encombrants donnant alors le signal aux particuliers de faire la même chose. Comme Esterra n’est pas intervenu avant mercredi en fin de matinée nous avons vécu comme d’habitude un étalement des ordures par les chineurs sur l’espace public et ceci pendant 28 heures.

Avec quelle image de Roubaix repartiront les visiteurs de passage mardi et mercredi dernier !

La mairie doit agir avant la prochaine tournée et interdire par arrêté le dépôt des encombrants sur le trottoir avant mardi soir au plus tôt et si possible 4 heures avant leur passage de mercredi en travaillant en coordination avec les employeurs des gardiens et avec le planning de tournée d’Esterra. C’est un exemple du type d’action simple qu’attendent les citoyens. Ils n’ont jamais pu l’obtenir de l’ancienne majorité, la nouvelle va-t-elle relever le défi ?

 

Le parking invisible – Grand’ Place à Roubaix

Le parking invisible – Grand’ Place à Roubaix.

Dans « Le point de vue » du 20 décembre 2014 le journaliste M. Bourgeot de Nord Éclair rejoint celui que nous exprimions dans le blog de « Roubaix Aujourd’hui et Demain » (26/09 &15/12). Il écrit : « … on reste une peu perplexe. Pourquoi tant de précipitation… pour se rendre compte qu’il serait aussi vite quasiment invisible ?…écrasées par l’animation sur la Grand’ Place… ». Il aurait pu aussi mener une investigation sur le coût réel de ce coup d’épée dans l’eau. Formulons le vœu qu’il n’y aura pas trop de dépense inutile de ce type en 2015.

 

Zoo et Parc Barbieux gratuits

Zoo et Parc Barbieux gratuits !

Intéressant cette polémique sur la fausse gratuité du zoo de Lille. Non, le zoo n’est pas « gratuit », il est payé par les lillois lit-on aujourd’hui. Mais que dire du cadeau que Roubaix (ville pauvre par excellence) offre aux habitants de Croix, Hem, Villeneuved’Ascq et bien d’autres petites communes avoisinantes en laissant à disposition le parc sans la moindre contrepartie. Le parc s’offre une cure de jouvence, n’est-ce-pas le moment d’examiner comment nos voisins peuvent participer tant à la rénovation qu’aux frais d’entretien à venir. A moins qu’ils préféreraient que nous profitions des travaux pour installer une jolie clôture avec un droit d’entrée pour les non roubaisiens. Notre nouveau Maire les a-t-il sollicités lui qui souhaite diminuer les impôts locaux de 20 % ? Au fait est-il venu à l’idée de nos ingénieurs de noyer dans un tunnel à niveau l’avenue du Peuple Belge ?

Voisins Vigilants

Voisins Vigilants à Roubaix

M. Pierre Dubois s’interroge sur la création d’un dispositif de « Voisins vigilants » par la nouvelle majorité (NE du 10 12 2014). En clair, il est toujours dans le texte loin d’accepter de tenter de nouvelles expériences pour améliorer la sécurité des roubaisiens (nes). Ses solutions reviennent à celles d’hier, exemple : « Exiger des moyens réels en terme d’effectif de police… » du bla-bla-bla. Sa majorité ne l’a-t-elle pas exigé pendant douze ans sans jamais rien obtenir. Reconnaissons lui quand même d’avoir un peu évolué. Du seul sentiment d’insécurité qui l’animait leur de son interview chez Wéo il a pris conscience des cambriolages, des atteintes à la personne, des incivilités qui exaspèrent et découragent bon nombre d’habitants. Dommage que la nouvelle majorité n’aille pas encore plus vite à explorer de nouvelles solutions, le temps presse.